Loading...
Start a new Travel Blog! Blogabond Home Maps People Photos My Stuff

Nouvel an en tongs...Il fait beau!

Coolangatta, Australia


Avec nos 4 compères, on décide de descendre le long de la côte et d’aller dormir dans nos voitures jusqu’au nouvel an, au caravan park de Kirra Beach.

Il pleut toujours. Particulièrement fort ce soir. Le van des deux garçons fuit et c’est comme si un robinet ouvert coulait à l’arrière. Avec Cherryne nous devons faire notre lit avec les portières grandes ouvertes pendant au moins 5 min. Impossible, à peine ouvrons-nous une porte que le matelas et toutes nos affaires sont trempés.

Alors on va rester éveillé, on se poste sous le préau de la cuisine centrale, on sort des ordis qui marchent et on met de la musique en attendant que ça se calme.

Pour aller à la voiture, il faut traverser 30m de pelouse rase, cette étendue est maintenant un marécage, à la lisière des arbres, juste derrière la voiture, une marre s’est formée et continue de monter. Les fringues qu’on porte sont trempées et ne sècheront pas avant qu’on aille se coucher.

Et on patiente.

Et l’accalmie, enfin. Il pleut beaucoup moins fort, on emprunte une bâche aux deux filles et on fait notre lit en quatrième vitesse, mais même cette petite pluie s’infiltre et tout est humide.

Il pleuvra une bonne partie de la nuit, on se lève, on prend un petit déjeuner un matin gris et menaçant. On part, puants d’humidité, c’est difficile de se débarrasser de cette buée, et il se remet à pleuvoir des cordes.

On fait le tour des environs à la recherche d’un endroit ou se mettre au sec pour les prochains jours.


On trouve un hôtel en bord de plage qui a des chambres de 3 à $105. Vendu. Nos 4 amis sont retombés dans une léthargie fataliste, il pleut, toute nos affaires puent et avec Cherryne, on se dit qu’on a besoin de purger notre voiture, de laver les affaires mouillées de Noel et de se débarrasser de cette odeur nauséabonde, donc on reprendra une nuit dans cet hôtel le lendemain, en se disant que cette semaine va nous couter cher. Si cher qu’on reprendra une chambre a $85 tous les jours jusqu’au 2 janvier tiens !
On passe le réveillon avec vue sur l’océan et les feux d’artifices de Surfers Paradise, dont on voit les grattes ciels illuminés se découper sur un ciel étoilé de l’autre cote de la baie.

Nos ‘disposable friends’ n’ont même pas pris la peine de laver leur affaires avant de repartir, dès le lendemain de cette première nuit partagée, vers Sydney a 850 bornes pour y retrouver d’autres amis à eux, « parce qu’il pleut trop ici ».

On retrouve le calme apaisant de notre voyage en solitaire. Le temps est changeant mais il va maintenant faire majoritairement beau. On va à la plage, on improvise nos repas dans notre chambre d’hôtel, en mode gypsie avec notre plaque chauffante. C’est la seule et unique manière d’économiser de l’argent au point où on en est, sans travail ni prospect : ne pas manger dehors.

Marre de louer des planches de surf et indécis quant à la board qu’il me faut, j’avais acheté un bodyboard. Alors je m’amuse au milieu des dauphins qui passent à 30m de moi. Cherryne qui regardait des scènes à travers un objectif n’a pas vu un énergumène tentant vainement de lui signaler le passage de ces gentilles créatures, le temps de prendre une vague pour regagner le bord et de courir lui montrer, tandis que la plage entière est tournée vers le banc de mammifères, elle se retourne et ne verra que la queue du dernier de la file disparaissant derrière l’avancée de terre sur notre droite. Je retourne dans l’eau, le sourire aux lèvres. L’eau est transparente et chaude, les vagues toujours aussi parfaites, formées par un fond de rochers et déferlant avec constance sur le banc de sable, combinaison parfaite.

Et c’est vite nouvel an, on le passera paisiblement sur la plage, toasts au saumon encore et bière toujours. Feu d’artifice.

Le lendemain, première bonne résolution 2011 : Se baigner. Les vagues étaient un peu plus grosses mais moins belles.

On rentre.

Il est 18h00 et on doit maintenant se demander ce qu’on fait demain. On ne peut malheureusement pas se payer plus de temps à la plage, il faut trouver une nouvelle destination travail.


permalink written by   on December 26, 2010 from Coolangatta, Australia
from the travel blog: Oz trip year one of two
Send a Compliment


comment on this...
Previous: Noel en tongs....sous la pluie Next: Stanthorpe premier essai

trip feed
trip kml

   

Blogabond v2.40.58.80 © 2020 Expat Software Consulting Services about : press : rss : privacy
View as Map View as Satellite Imagery View as Map with Satellite Imagery Show/Hide Info Labels Zoom Out Zoom In Zoom Out Zoom In
find city: