Loading...
Start a new Travel Blog! Blogabond Home Maps People Photos My Stuff

Quand une épine de pin tombe par terre, l'aigle la voit, le cerf l'entend et l'ours la sent

Roberval, Canada


Le titre de ce post est un proverbe Montagnais (Ilnu dans leur langue), une tribu indienne dont la réserve, sur les rives du lac saint-jean, est ma prochaine destination.
Le GPS me sauve la vie un paquet de fois sur la route entre l'Anse-Saint-Jeant et mashteuiatsh (pointe bleue en Ilnu). Après le fjord du saguenay en remontant vers le nord, le paysage s'émaille de lac au bord desquels les maisons font plutôt envie.
Je croise même des hydravions garés sur les pelouses. Preuve qu'ici en hiver, c'est le bout du monde et que, même en été, on ne rallie pas la baie d'Hudson, quelques milliers de km plus haut, en voiture.
Ce soir, je dors dans la maison Robertson. Elle a 250 ans et cinq générations de Robertson s'y sont succédées. D'extérieur, elle a plutôt l'air récente, mais le mystère s'éclaircira bientôt. C'est Claude Robertson, le cinquième du nom, qui m'accueille avec son accent de trappeur du fond des boâ. Il déblatère pendant cinq min et je souris bêtement parce que je ne comprends rien, ou presque. Juste que deux jours avant que j'arrive, il gelait encore (on est le 4 juin et j'ai une pensée affectueuse pour Anne qui a bien fait de rester au chaud à Paris).
L'intérieur de la maison est un capharnaüm kitchissime où les objets rituels indiens côtoient les nains de jardin et ma chambre donne directement sur le lac saint jean (qui a tout d'une mer tellement il est grand).
Ce soir à Mashteuiatsh, tout est fermé . Claude à l'air désolé, mais la saison n'est pas encore commencée. Ceci dit, je ne regrette pas vraiment parce que la baraque à frites, même tenue par un shaman, ça reste pas très digeste. Donc je vais dîner à Roberval (la grande ville !!!!).
Le Café yé est un restaurant/bar/concept végétarien et biologique tenu par une jeune bande de québécois gravement hippies sur le tard, mais vraiment super sympa. En outre, internet est gratuit et il y a un concert de Jazz. C'est donc là que je rédige mon post en mangeant des lasagnes d'épinard et une salade de l'amour avec la micro-bière locale.
Lendemain matin, lever aux aurores, comme d'hab. Et heureusement parce que mon Claude est en verve. Il me tient la bavette pendant que je boulotte mes oeufs brouillés et tout l'arbre généalogique des Robertson y passe.
Pas indien pour deux sous le grand aïeul, mais écossais. Sauf qu'il a épousé une squaw Ilnue et qu'il s'est fait adopté en grande pompe par la tribu pour ses bienfaits : Il travaillait comme trappeur pour la Compagnie de l'Hudson River, mais à l'époque le capitalisme était au moins aussi sauvage qu'aujourd'hui. La Compagnie achetait leurs peaux aux trappeurs, mais ne leurs préfinançait pas les provisions et le matériel pour partir en expédition (graisse, traineau, bouffe, munitions...). Un paquet d'entre eux restaient donc sur le carreau. Aussi Feu-Robertson-Senior a-t-il décidé de monter une coopérative avec les indiens, et sa réussite lui a valu d'être adoubé par le conseil des sages. Depuis les Robertson sont plus Ilnus qu'écossais...
Quand il est lancé, le Claude, on ne l'arrête plus. J'apprends aussi pourquoi la maison n'a pas l'air de ses 250 ans. C'est parce que la façade est toute neuve. L'hiver dernier, il a fait tellement froid (-40°C + le vent du nord soufflant sur la façade qui donne sur le lac saint jean = -70°C ressenti) que ça a gelé à l'intérieur de la maison. Claude a donc décidé de refaire l'isolation, mais à l'ancienne : en glissant de la sciure de bois entre les rondins de cèdre de 50cm de diamètre. Sauf que les rondins étaient trop abîmés et que tout est parti en sucette. Et il a donc fallu refaire une façade toute neuve !
Bon, c'est pas tout ça mais j'ai une job de touriste moâ, donc je plie les gaules et je m'en vais voir mon "zou". Comprenez : la réserve sauvage de Saint Félicien, 300 hectares de forêt dans laquelle le gouvernement préserve la faune boréale.
C'est un peu de la triche,mais depuis le train grillagé qui me ballade dans la réserve, je vois enfin des ours bruns (et même un grizzly).
J'apprends à faire la différence entre un orignal (l'élan avec de longues pattes et une ramure pleine), un caribou (qui ressemble finalement plutôt à un renne) et un wapiti (somewhere between caribou and cerf, mais avec des bois qui peuvent peser jusqu'à dix kilos !).

Sur les conseils de Claude, je fais un stop au musée amérindien et dans la coopérative de fourrure de la réserve (il y a encore vingt ans, les forêts autour du lac saint jean étaient protégées pour préserver cette industrie, mais maintenant l'agriculture intensive a prix le relais !).
Et justement, moi je me refais une pause végétarienne biologique au café yé avant de partir. Trois bonnes heures de route m'attendent pour rejoindre la rive du saint laurent et le pays des baleines en la bourgade de Grandes-Bergeronnes. Aussi la quiche de légumes et la salade de courgettes accompagnés d'un espèce de cidre de raisin ne sont pas de trop (pas plus d'ailleurs que le smoothie framboise-banane au lait de soja ;o)

http://picasaweb.google.com/microsam/LacSaintJean?authkey=Gv1sRgCOLS74P-sdPn6QE#

permalink written by  Sam on June 4, 2009 from Roberval, Canada
from the travel blog: Sam au pays des caribous
Send a Compliment



Allo!
Merci de ce rapport de voyage dans mon coin de pays.
Fidèle à la réalité, mais naturellement incomplet, il va sans dire.
Tu me fais un peu penser à un ami de longue date, André Brugiroux
http://andre.brugiroux.free.fr/
Un français qui titre: One poeple, One planet".
Bonne route!
Amicalement,
Louise


permalink written by  Louise Gagnon Cleary on January 17, 2011


pfff excusez
moi, monsieur, mais ce n'est pas une martre mais une belette ou une fouine qui joue avec un papillon, la martre n'est jamais toute blanche sous le corp, merci de ne pas se tromper, car je fais mes recherches pour voir la différence entre la martre et la fouine, apparement, y en a plein qui là font pas sur le net... merci, bien a vous


permalink written by  jlf on March 30, 2012

comment on this...
Previous: Le fjord du Saguenay et notre dame de mes... Next: L'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours

Sam Sam
1 Trip
112 Photos

Né barbu
Grandi en rêvant de faire des avions
Tombé dans la finance
Tout lâché pou écrire des romans

trip feed
author feed
trip kml
author kml

   

Blogabond v2.40.58.80 © 2019 Expat Software Consulting Services about : press : rss : privacy
View as Map View as Satellite Imagery View as Map with Satellite Imagery Show/Hide Info Labels Zoom Out Zoom In Zoom Out Zoom In
find city: